Vivre la nordicité de Saint-Didace à Salluït
Le lundi 9 avril à 3 h 30 du matin, les 12 élèves de 4e, 5e et 6e année de l'école Germain-Caron quitteront leur village de Saint-Didace, dans Lanaudière, en direction de l'aéroport de Montréal. Ils y prendront l'avion jusqu'à Salluït, le deuxième village le plus au nord du Québec. Les voyageurs laisseront le doux printemps derrière eux pour retourner à l'hiver. C'est après quelques escales et 14 heures plus tard qu'ils devraient arriver à destination.

Les 18 Didaciens seront accompagnés par la cinéaste Patricia Gagnon qui réalisera des capsules vidéo. Le but est de documenter cet échange culturel à travers les yeux des enfants. Au retour, il y aura une soirée de style « Les Grands Explorateurs » afin de faire découvrir à leurs concitoyens la culture inuite. Le document visuel pourra être utilisé comme album souvenir, pour des mini-conférences dans des classes ou pour partager via les réseaux sociaux.

C'est sous forme de rencontres, d'ateliers et d'échanges que les Lanaudois s'initieront à la culture de ce peuple du Nord: atelier de sculpture sur pierre de savon, chants de gorge, sports, mode de vie ancestral et actuel, jeux inuits, culture traditionnelle, ateliers d'artisanat, préparation de peaux de phoques, soirée communautaire, escapades dans la toundra, pêche sur glace, observation de la voûte céleste et ses aurores boréales.

Ce projet d'échange culturel n'est pas le fruit du hasard ou une lubie. Il a pris racine doucement et naturellement au fil des ans et s'est imposé de lui-même. La petite école du village s'est dotée d'une vocation « Plein air, Environnement et Implication citoyenne » qui a pour moteur un volet pédagogique visant  à développer, chez l'élève, un fort sentiment d'appartenance à son milieu pour soutenir sa motivation scolaire et viser la réussite académique. Ainsi, depuis plusieurs années, la communauté de Saint-Didace s'applique à appuyer l'équipe-école dans la valorisation des apprentissages des enfants.

Une enseignante en sabbatique autour du monde, des discussions de voyages, des concitoyens qui partagent leurs passions et un parent qui œuvre dans le Grand-Nord; le goût de découvertes, de rencontres et de dépaysement des jeunes a fait naître le projet et celui-ci se concrétisera lundi.

Les participants vous invitent à suivre leur périple sur leur page Facebook: « Échange culturel Saint-Didace-Salluit ». Ils essaieront d'y mettre quelques photos et commentaires en direct de Salluit selon les caprices de la connexion internet.

Le projet n'aurait pas pu se réaliser sans la participation financière d'Air inuit, le Pacte rural de la MRC de d'Autray, La Fondation des Samares, le député de Berthier, l'Auberge Radisson, la Caisse Desjardins du nord de Lanaudière, Louis-Edmond Hamelin, géographe à la retraite et père de la nordicité, le ministère des Affaires autochtones, Macam, Dawco, Excavation Allard, la Municipalité de Saint-Didace, la Caisse d'économie solidaire, CRH, Familiprix Saint-Gabriel, le Premier ministre du Québec, la ministre de la Culture, Pharmacie Jean-Coutu Saint-Gabriel, Corporation Landholding de Salluït, ainsi que plusieurs commerçants et organismes de la région qui ont contribué à l'atteinte de l'objectif financier.


- 30 -






Source :
François Chalifour, OPPtimisons, école Germain-Caron
450 835-4826 ou 819 268-3339




Aller à l'actualité des Samares
 

Copyright © 2011-2017 Commission scolaire des Samares. Tous droits réservés.