Stratégies en milieu scolaire

Liens Ignorer la navigation
Pour les enseignants
Pour les directions
Pour les parents
Pour les élèves

Pour les élèves


Stratégies "impulsivité"


L’impulsivité, c’est réagir sans avoir pris le temps de réfléchir aux raisons de l’acte et aux conséquences de son geste. Dans le langage « psy », on dit que c’est manquer d’autocontrôle. Comme ton geste n’est pas planifié et qu’il est venu spontanément, il est difficile pour toi de reconnaître tes torts. Pour ceux qui t’entourent, il est difficile de comprendre pourquoi on dit que ce n’est pas de notre faute puisque c’est nous qui agissons. Il faut donc que tu apprennes à mettre un frein sur les gestes, les paroles ou les idées qui s’expriment impulsivement.

En effet, les comportements impulsifs se remarquent dans les gestes, dans les paroles et même dans les idées. Par exemple, quand tu fais une production écrite, il peut y avoir plusieurs idées qui se bousculent dans ta tête et tu te dépêches à les écrire en ne tenant pas compte de l’orthographe et de la calligraphie.

  • Dès le départ, donne-toi des moyens pour aider à contrôler ton impulsivité (par exemple, Je lève ma main quand le prof pose une question) écris-les dans ton agenda pour te les rappeler et félicite-toi intérieurement quand tu réussis.
  • Souligne au marqueur les règles de classe que tu trouves les plus difficiles. Choisis-en quelques-unes et relis-les fréquemment.
  • Avant d’agir, rappelle-toi les conséquences positives de ton comportement et les effets négatifs d’un comportement inapproprié.
  • Encadre dans ton horaire les matières qui sont plus difficiles pour toi et note les efforts particuliers que tu as à faire.
  • Encourage-toi, félicite-toi intérieurement ou fais quelque chose que tu aimes après l’école si tu sais que tu as réussi à contenir ton impulsivité.
  • Fais-toi une routine claire de ce que tu dois faire le matin, le midi, dans la classe pendant un travail ainsi, il sera plus difficile de partir sur une envie ou une impulsion. Par exemple, si tu as tout fait ce que tu devais faire le matin (manger, t’habiller, te laver, mettre les choses dans ton sac, préparer ton lunch) après, tu pourras répondre à ton impulsion d’aller finir ta partie de jeu vidéo. Il en est de même avec les travaux scolaires, les devoirs et les leçons.
  • Écris dans ton agenda les comportements attendus dans différents endroits. Relis-les avant d’y aller; cela t’aidera à gérer tes impulsions. Par exemple, « A la bibliothèque, je dois… », « Dans le cours de français, mon prof s’attend à… ». Prévois ton matériel et tes choses, tu seras moins stressé dans les transitions entre tes cours.
  • Quand tu as envie de parler en classe, écris tes commentaires sur une feuille au lieu d’interrompre le prof. Lors de la période de questions ou de commentaires, tu ne l’auras pas oublié et tu le diras au moment approprié.
  • Compte jusqu’à 5 avant de parler, donne-toi le temps de réfléchir.
  • Dessine ou colle de petits signes « arrêt-stop » dans ton agenda. Lorsque tu les vois, prends le temps de réfléchir à ce que tu dois faire ou ce à quoi tu dois penser.
  • Prends un recul avant de parler ou d’agir pour mesurer l’impact de ton action.
  • Essaie de couper moins souvent la parole. Donne-toi des auto-instructions. Voici un exemple : tu souhaites ne pas interrompre le prof lorsqu’il donne des explications. Chaque fois que tu as envie de le faire et que tu te retiens, trace un crochet dans un calepin ou une page de ton agenda que tu as réservée à cet effet et séparée en périodes de cours. Compare tes périodes sur une semaine. Tu verras que ton nombre de crochets diminuera. Cela veut dire qu’à l’usage, se rappeler de ne pas interrompre le prof diminue l’envie de le faire.
  • Pose-toi la question « Est-ce que j’ai vraiment besoin de faire ça ? »
  • Conviens avec ton prof d’un signe pour t’indiquer d’attendre ton tour s’il trouve que tu prends trop de place, cela t’évitera de recevoir des reproches devant toute la classe.
  • Prévois une marche à suivre quand tu sens la colère monter en toi. Par exemple : « Je baisse la tête, je respire, je me parle ».
  • Tant que tu n’es pas calme, évite toute négociation pour ne pas être pris dans une escalade verbale où tu risques de perdre.
  • En situation où tu es repris, essaie d’écouter le point de vue de l’enseignant, sans le remettre en question. Calmement, essaie d’expliquer ton point de vue, sans élever le ton.
  • Accepte d’utiliser une feuille de route afin de te fixer des objectifs et obtenir un renforcement positif quand tu réussis à atteindre l’objectif fixé. Cette motivation pourra t’aider à modifier ton comportement et augmenter tes chances de succès.
  • Travaille ton langage intérieur pour t’aider à maintenir un comportement adéquat. Par exemple, tu peux te dire dans ta tête : «  Il faut que je me calme, que je respire par le nez… ».
  • Utilise un rappel visuel dans ton agenda pour te faire penser à l’objectif que tu dois travailler à chaque semaine. Par exemple, cela peut être de lever la main avant de parler.
  • Profite de tes pauses pour faire des blagues, raconter ce qui t’anime, les idées qui te préoccupent.
  • Lorsque tu as à faire une production écrite et que tu as plein d’idées, commence par les écrire en vrac sur une feuille. Ainsi, tu n’auras pas peur de les oublier. Puis, fais-toi une liste de ce que tu dois penser à faire (ex. : séparer en paragraphe, réviser les accords des verbes, etc.). Relis-toi et vérifie si tu n’as pas oublié de faire attention à ces éléments pendant que tu étais emballé à écrire tes idées.
  • Écris seul ou avec l’aide d’un intervenant, les comportements attendus dans les situations de stress. Relis-les fréquemment. Lorsque tu te retrouveras dans une situation de stress, tu auras une idée de la façon dont tu dois réagir.
  • Consulte l’éducateur, le psychoéducateur ou le psychologue de ton école pour apprendre des stratégies d’autocontrôle.
La forme masculine est utilisée pour alléger la compréhension du contenu. Il désigne toutefois autant le féminin que le masculin.
Copyright © 2009-2010 Commission scolaire des Samares. Tous droits réservés.